-- A lire

  • J’AIDE MON ENFANT À AVOIR CONFIANCE EN LUI

    Article mis en ligne le 19 mai 2017 - Catégorie : A lire, Publications

     

    Les clés pour favoriser la confiance en soi de nos enfants, essentielle à leur bonheur, actuel et futur.
    « Il est très doué, il pourrait très bien réussir, mais il manque de confiance en lui ! » Voilà une phrase que l’on entend souvent dans le cabinet du Dr Edwige Antier, bouleversée quand l’adolescent ajoute : « Non, je suis nul ! »
    Avant six ans, l’enfant a pourtant naturellement confiance en lui. C’est progressivement qu’il se met à douter, en se confrontant au monde, perturbé par la pression sociale, les rythmes de vie inadaptés, l’école et son incitation à l’autonomie d’autant moins applicable que les programmes sont confus, les enseignants parfois découragés…
    Alors, pour accompagner les parents pas à pas, de la crèche au lycée, la pédiatre décrypte avec humour et bienveillance les signes du manque de confiance en soi. Elle les conseille sur les façons dont on peut renforcer celle-ci, en reconnaissant des signaux souvent subtils, en adoptant les stratégies qui protègent et réparent, en osant s’écouter…
    Mille et une anecdotes ponctuent ce guide, des exemples concrets qu’Edwige Antier a accumulés en près d’un demi-siècle de pratique, pour un ouvrage éclairant, à mettre dans les mains des parents… et de tous ceux qui ont à coeur le bien-être de nos enfants.

    Editions: Robert Laffont

    Parution : 20 Avril 2017
    Nombre de pages : 360
    Prix : 20,00 €
    ISBN : 2-221-19097-1

  • ORDRE DE LA LEGION D’HONNEUR* : La promotion du 14 avril 2017 (Adhérents au Groupe des anciens Députés)

    Article mis en ligne le 15 mai 2017 - Catégorie : A lire

      Promotion du 14 avril 2017

    (Adhérents au Groupe des anciens Députés)*

    Au grade de commandeur

     

    ROUSSIN (Michel, Albert), censeur d’un groupe de logistique et de communication, ancien ministre. Officier du 19 mars 1997.

     

    ZUCCARELLI (Emile, Pierre, Dominique), ancien ministre, ancien maire de Bastia (Haute-Corse), président de la commission nationale « Laïcité et fonction publique ». Officier du 23 juillet 2011.

     

     

    Au grade d’officier

     

    COT (Jean-Pierre), ancien ministre, juge au Tribunal international du droit de la mer, professeur de droit émérite à l’université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne. Chevalier du 27 juin 2000.

     

    GUINCHARD (Paulette, Marie, Georgette) ancienne ministre, ancienne députée du Doubs, présidente de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie. Chevalier du 20 mai 2008.

     

     

    Au grade de chevalier

     

    LAIGNEL (André, René, Charles), ancien ministre, maire d’Issoudun (Indre), premier vice-président d’un organisme de défense et de représentation d’élus locaux ; 49 ans de services.

     

    COLOMBIER (Georges, Henri, André), ancien député et ancien conseiller général de l’Isère, maire honoraire de Meyrieu-les-Etangs ; 59 ans de services.

     

     

    *Source : Journal Officiel

  • Cérémonie du Ravivage de la Flamme du Soldat inconnu

    Article mis en ligne le 25 avril 2017 - Catégorie : A lire
    (© photo : SNAPP)

     

    Une délégation d’anciens député(e)s* a participé à la cérémonie du Ravivage de la Flamme du Soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe le 16 mars 2017, sous la conduite de Mme. Colette RICHARD-CHAIGNEAU, ancienne députée  de Charente-Maritime, 2ème Vice-Présidente  du Groupe des anciens députés,

     

     

     MM. Emile Blessig et Michel Lambert (© photo : SNAPP)

     

     

     

     MM. Michel Lambert, Colette Richard-Chaigneau, Emile Blessig (© photo : SNAPP)

     

     

     

     

     Délégation des anciens député(e)s – Paris le 16 mars 2017 (© photo : SNAPP)

     

     

     

     

     

     

    (© photo : SNAPP)


     

     

    (© photo : SNAPP)

    Signature du registre par Mme. Colette Richard-Chaigneau

    (© photo : SNAPP)

     

     

    (© photo : SNAPP)

     

     

    *Composition de la délégation :

     

    2ème Vice-Présidente : Colette RICHARD-CHAIGNEAU, ancienne députée de Charente-Maritime

    Secrétaire Général : Michel LAMBERT, ancien député de l’Orne

    Secrétaire Général-adjoint : Emile BLESSIG, ancien député du Bas-Rhin

    Trésorier : Jacques OUDOT, ancien député de la Seine-Saint-Denis

     

    Membres du Comité directeur : ARNAUD Henri-Jean, ancien député de l’Ardèche, BATEUX Jean-Claude, ancien député de Seine-Maritime, CHABOT René, ancien député de l’Indre, CLARY Alain, ancien député du Gard, DEHOUX Marcel, ancien député du Nord, DELMAR Pierre, ancien député des Alpes-Haute-Provence , DENIAUD Yves, ancien député de l’Orne, DESSAINT Michel, ancien député du Nord, DUBERNARD Jean-Michel, ancien député du Rhône, FOURRE Jean-Pierre, ancien député de Seine-et-Marne, GATIGNOL Claude, ancien député de la Manche, GEVEAUX Jean-Marie,  ancien député de la Sarthe, HART Joël, ancien député, Maire d’Abbeville, REMILLER Jacques, ancien député de l’Isère, SICRE Henri, ancien député des Pyrénées-Orientales, TRUPIN Odette, ancienne député de la Gironde

     

     

     

  • La Poste honore Maurice Faure

    Article mis en ligne le 24 avril 2017 - Catégorie : A lire

    Le 27 mars 2017, la Poste honore Maurice Faure, acteur majeur de la vie politique française, éminent représentant du radicalisme, né le 2 janvier 1922 en Dordogne, décédé le 6 mars 2014.

    Résistant, agrégé d’histoire et de géographie, docteur en droit, membre du Parti radical, il fait plusieurs passages dans les cabinets ministériels avant de devenir député du Lot  à 29 ans. En 1956, il devient secrétaire d’état aux affaires étrangères au moment de l’élaboration du traité de Rome qu’il cosigne le 25 mars 1957. Il est ministre de l’Intérieur du 14 au 17 mai 1958 et ministre des Institutions européennes du 17 mai au 1er juin 1958

    Le 1er juin 1958, il accorde la confiance au gouvernement du général de Gaulle et vote la révision constitutionnelle le 2 juin 1958.

    Réélu député du Lot en novembre 1958, il conserve ce mandat jusqu’à son élection au Sénat où il siège de septembre 1983 à mai 1988.

    De 1961 à 1965, puis de 1969 à 1971, il est président du Parti radical-socialiste.

    De 1979 à 1981, il sera aussi député européen.

    Avec l’instauration de la Vème République, son positionnement ni trop à gauche ni trop à droite est incompatible avec la bipolarisation induite par la nouvelle constitution. Il est alors un observateur brillant et avisé, un grand féodal de province plus qu’un acteur de la vie politique nationale.

    Du 22 mai 1981 au 22 juin 1981,  il est garde des sceaux  du gouvernement Mauroy, poste qu’il quitte un mois  plus tard pour diriger la commission des affaires étrangères de l’assemblée nationale. Du 10 mai 1988 au 1er mars 1989, il est  ministre d’Etat ministre de l’équipement et du logement des gouvernements Rocard. Du 1er mars 1989 au 1er mars 1998, il est membre du conseil constitutionnel, dernière fonction pour lui qui fut l’un des politiques les plus doués de sa génération. Il avait un attachement presque charnel à son terroir du Lot où il s’est investi comme Maire de Prayssac (1953-1965) puis Maire de Cahors (1965-1989), Président du Conseil général du Lot (19720-1994) où il a été le représentant des cantons de Salviac (1958-1964) et de Montcuq (1964-1994)

     

    Le timbre le représente le sourire bienveillant, les yeux complices. Sa cordialité, sa chaleur, son intelligence transparaissent. On imagine son accent rocailleux, son éloquence imagée.

  • Promotion de la Légion d’Honneur

    Article mis en ligne le 7 février 2017 - Catégorie : A lire

    PROMOTION DE LA LEGION D’HONNEUR

    (Journal officiel du 31 décembre 2016)

    Anciens députés membres du Groupe des anciens députés

    Premier ministre

    Au grade de chevalier

    BUR Yves, ancien député du Bas-Rhin, ancien vice-président de l’Assemblée nationale, maire de Lingolsheim (Bas-Rhin) ; 41 ans de services

    CHARLES Bernard, ancien député du Lot ; 46 ans de services.

    JUNG Armand, ancien député et ancien conseiller général du Bas-Rhin, ancien conseiller régional d’Alsace ; 42 ans de service.

     

     

    Ministère de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales

    Au grade d’officier

    PAECHT Arthur, ancien député, ancien conseiller général du Var. Chevalier du 14 décembre 2002.

     

    Au grade de chevalier

    REMILLER Jacques, ancien député, maire honoraire de Vienne (Isère) ; 52 ans de services